Chaussure de ski Pierre Gignoux XP Mountain

C

Pour un non-compétiteur comme moi, les chausseurs XP Mountain de Pierre Gignoux se sont avérés un superbe objet, qui m’a fait gagner en précision et en confort, mais également m’a considérablement soulagé mes douleurs dorsales (je ne me suis jamais remis d’un accident de montagne…). Il faut un petit temps d’adaptation, mais après quel plaisir !

Après une saison d’utilisation (environ 40 sorties), je n’ai eu aucun problème particulier si ce n’est que j’ai cassé les rivets tenant la boucle permettant de serrer la languette. Je les avais remplacés par des vis à tête ronde, mais le système n’est pas commode car je suis obligé de laisser une longueur de tige pour l’écrou et que ce dernier doit être placé dans la chaussure (pas la place du côté de la languette), du coup cela fait des trous dans les chaussons. J’ai retourné les chaussures à Pierre Gignoux, qui les a réparées sans frais et rapidement (de l’ordre de la semaine, envoi compris).

Je tourne sur 4 paires de ski que j’ai accumulées au fil des ans et que je prends selon le type de sortie et de l’état de la neige : Völkl Snowwolf, Dynafit Mustaghata, Dynastar Alti Mythic light, et le Movement Random (et une paire de skis cailloux Atomic TG 10 montés avec des Diamir). Les deux premières paires sont montées avec fixations Dynafit Low Tech et pour des chaussures Nordica TR12. Les deux dernières sont montées avec des Low Tech et pour les Gignoux. Pour moi, le ski le plus polyvalent reste le Völkl, modèle discontinué et sans réel successeur. L’Alti Mythic est excellent également, mais il est plus exclusif (et plus lourd) ; de loin c’est mon préféré.
Sur cette base et pour ma morphologie (185 cm, 78 kg) et niveau technique (que je qualifierai de bon… 26 ans de ski de rando et profil de pente : de tout, mais plus trop dans le raide ou l’accidenté pour cause de dos en vrac), voici ce que je pense du Random 175 monté avec :

  • les moins : ski pas très passionnant (il se peut que la taille soit trop courte pour mon gabarit, mais c’est la même que pour mes autres skis sauf les TG 10), je le trouve assez mou en appui.

Je n’ai jamais vraiment apprécié le Mustaghata, même si c’est un bon ski en neige profonde. Je le trouve peu agréable à la montée sur neige dure (il chasse rapidement et il faut rapidement mettre les couteaux) et il est très typé neige poudreuse.

Autres liens :

Archives

Contact

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this